Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 11:29

15h

Mercredi, le résultat du test a été confirmé. Le cassis est trisomique.

Aujourd'hui (samedi) à 15h, je prendrai trois petits médicaments blancs qui vont interrompre la grossesse.

Lundi soir, après la médiation avec Olivier au sujet de la garde d'Oscar, je vais rentrer à l'hopital. Mardi matin, on provoquera l'accouchement. J'ai demandé la péridurale car il y aura un vrai travail avec contractions etc...entre mardi et mercredi en fonction du temps que cela prendra, je rentrerai chez moi.

Julien est rentré à Paris, il a besoin de ça et le plan que j'avais pour ne pas rester seule aujourd'hui est tombé à l'eau à cause d'un chat malade. Je suis seule à la maison et je ne sais pas encore comment je vais gérer. Je pourrai appeler des copines, rentrer chez mes parents etc mais je n'ai pas encore trouvé ce qui pourrait me faire du bien. je cherche.

Après une visite chez ma psy, je sais comment je vais essayer d'aborder la chose. En pleine conscience et avec amour même si cela peut sembler dingue. Si je m'écoutais, si j'étais égoïste, si je ne pensais qu'à moi, à me protéger, je garderais le cassis. Je n'ai envie de rien d'autre, une partie de moi hurle qu'on s'en fout qu'il soit handicapé que mon amour le protegéra de tout, que je sacrifierais tout pour l'épargner, que je serai assez forte, que je pourrais gérer contre tout contre tous, que je veux que mon fils vive! Que je ne supporterais pas de faire cette intervention, que je veux mon bébé.

mais, je ne suis pas seule et je ne suis pas égoiste. Si je pouvais échanger ma vie contre la sienne, certes je serai un peu triste de ne pas le connaitre et de laisser Oscar si jeune mais je ne doute pas que je le ferais.

Je vais donc vivre chaque minute de cette aventure, en pensant à lui, en lui donnant tout l'amour que j'ai pour lui, en l'accompagnant jusqu'au bout alors peut-être, peut-être que je réussirai à survivre et à me pardonner. peut-être.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sophie
commenter cet article

commentaires

Marie-Ange 14/10/2014 08:27


Bonjour,


J'arrive par l'intermédiaire du blog d'Armalite.


Je n'ai aucun mot qui soit assez puissant pour te réconforter, mais le coeur y est. Je te souhaite beaucoup de courage, et je t'envoie plein de trucs positifs, choisis ce dont tu as besoin, et je
te le donne virtuellement.


Bises, sois forte.

Shermane 13/10/2014 22:16


Encore une inconnue qui vient te souhaiter bon courage, encore et toujours.

Au Fil d'Isa 13/10/2014 14:57


On ne se connait pas, j'arrive ici par l'intermédiaire d'Armalite, mais je tenais juste à te dire que ton histoire me touche infiniment et que je te serrerai dans mes bras si je pouvais. Les mots
sont impuissants à consoler d'un chagrin pareil, alors je vais me contenter de penser à toi et à ta famille très fort. 

mmarie 13/10/2014 12:52


Chère Sophie,


Je découvre ceci via Armalite et mon coeur se serre si fort..


On se connaît à peine, mais je suis à Bruxelles, et pleine de pensées pour toi. N'hésite pas à utiliser mon mail, je suis devant mon écran jusqu'à 18h environ aujourd'hui (lundi). J'ignore les
mots dont tu as besoin, mais je suis là, des oreilles et des épaules. Je t'embrasse.

Leyciaan 11/10/2014 17:51


Je t'embrasse fort. Je cherche encore les mots qui pourront te soulager, te réconforter mais j'ai peur de ne faire que des maladresses.


 


J'ai eu une ivg il y a très longtemps, j'ai mis des années à m'en remettre. J'essaie de trouver ce qui m'a aidé à ne plus en souffrir afin de le partager avec toi.


Je pense à toi.


 

Articles Récents