Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 18:33

Hier, j'ai finalement appelé mon papa pour m'aider à prendre ces trois petits comprimés qui allaient arrêter ma grossesse.

J'ai commencé par pleurer tout mon chagrin, j'ai ensuite écrit une lettre à mon fils Pierre sur un l'air de "God only knows" (parce que franchement, que vais-je devenir sans lui). J'ai cherché un pull doux pour qu'on l'emportepour qu'il ait un peu de nous, quelque soi sa destination, un pull symbolique pour son papa et moi. j'ai mangé et j'ai occupé mes mains en faisant mon repassage en retard tout en regardant la saison 4 de Downtonw Abbey.

Papa est arrivé vers 14h. Nous avons parlé, nous avons pleuré, nous avons ri aussi. On a réenvisagé chaque possibilité etc...

Peu après 15h, j'ai été chercher la tablette qui contenait les médicaments.

Nous étions assis côte à côte sur le canapé, je me suis assise sur le sol et tout en parlant de tout et de rien, j'ai déballé les cachets. Ils sont restés longtemps devant moi et ensuite, parce que c'est exactement pour cela que je l'ai appelé et qu'il est venu, il a mis sa main sur mon épaule et m'a dit qu'il était temps pour moi de les prendre et nous avons de nouveau pleuré. Il a dit qu'il donnerait n'importe quoi pour être à ma place et j'ai dit que je préfèrerais mourir, il a dit "mais tu ne peux pas faire cela".

Alors je lui ai demandé comment allaient Papy et Mamy et pendant qu'il racontait, j'ai pris la première pillule, suivie de la seconde et de la troisième. J'étais presque calme. Je me suis ensuite levée et j'ai continué mon repassage et c'est là que j'ai senti le bébé bouger. Tout s'est effondré à nouveau, j'ai demandé  à papa de continuer à parler afin que je me calme et je me suis calmée.

Les médicaments ont eu des effets secondaires, j'ai eu des nausées, des sensations d'évanouissement, terriblement envie de dormir etc...

Olivier a déposé Oscar vers 19h et nous sommes rentrés chez mes parents, Julien est venu nous y retrouver. Mis à part les aspects physiques liés aux effects secondaires, je n'ai pas passé une mauvaise soirée, le fait est que quand Oscar est là, tout va mieux.

Cette nuit, le cassis a beaucoup bougé et je n'ai pas dormi. Mais depuis ce matin, je ne le sens plus bouger.

J'ai préparé mon sac pour l'hôpital, le pull à rayures bleues au dessus.

Ce matin, j'ai expliqué à Oscar, que son petit frère Pierre était malade et qu'il n'allait pas naître et que cela me rendait vraiment triste, j'ai proposé à Oscar que nous lui fassions un câlin pour lui dire aurevoir; Oscar était dans mes bras, blotti contre mon ventre et j'ai pleuré en disant un autre aurevoir au cassis. Ensuite Oscar a quitté son air sérieux et est redevenu le petit garçon souriant que je connais, m'a tendu son livre et nous avons lu. La vie continue (God only knows what I's be without you, though life will go on...)

Je sais que je n'ai pas beaucoup vécu et je n'ai rien vécu de vraiment dramatique, j'en conviens mais hier a été le jour le plus difficile de ma vie. J'ai de la chance, je ne l'ai pas vécu seule. C'est déjà ça.

Partager cet article

Repost 0
Published by sophie
commenter cet article

commentaires

Armalite 16/10/2014 22:24


J'espère que tu es bien rentrée chez toi et que tu te remets doucement dans la mesure du possible. N'hésite pas à faire signe si tu as envie. Je t'embrasse fort. 

M. 16/10/2014 14:34


Je ne trouve pas les mots adéquats. Mais je te souhaite de retrouver
bientôt le sourire et de mener la vie que tu mérites depuis longtemps. Courage, tu es bien entourée.

Gasparde 14/10/2014 20:02


Juste un petit mot pour te dire que je pense très fort à toi et tous ceux qui t'entourent.
Et puis aussi que ton papa m'a l'air d'être quelqu'un de fabuleux...

fiorile 14/10/2014 12:15


Votre histoire m'a bouleversée, je vous lis depuis un moment déjà, vos joies, vos peines, vos victoires sont un peu devenues les miennes, alors de tout coeur je vous envoie le courage et la
douceur nécessaires à pouvoir avancer, difficillement après autant d'épreuves mais un pas après l'autre, je suis sûre vous y arriverez!

Armalite 13/10/2014 13:56


Il a l'air drôlement chouette ton papa. 


Je te souhaite plein de courage pour demain, j'espère que tout se passera de la façon la moins douloureuse possible. 

Articles Récents