Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 22:31

Je ne l'ai jamais rencontrée, son mari et son frère sont venus à des fêtes à la maison. Ils ont deux petites filles, Julie et Vanessa. Elle s'appelle Valérie. Elle est médecin. Jolie, les filles lui ressemblent beaucoup. Elle est morte dimanche passé. Un cancer.

Le même jour, des nouvelles de ma copine Bee dont la grand-mère a un cancer généralisé, alors au soin palliatif, ils attendent, que la fin vienne.

Le même matin, une présentation au boulot, des chiffres sur les chances de survie d'un cancéreux après 5 ans. Je sens que pour mes collègues, ce ne sont que des chiffres, des constats, des informations. Je vois des vies, des gens. Les larmes montent, je m'enfonce les ongles dans les mains, je compte à l'envers en néerlandais, j'essaie de me maitriser. Je n'ai pas envie de parler de mon histoire, pour l'instant, je suis une collègue sans histoire, j'ai un bébé, un amoureux pompier et c'est tout. Pas de regards plein de pitié ou de regards détournés comme si j'avais une maladie honteuse, contagieuse. C'est agréable.

Finalement, une collègue hypocondriaque, qui m'annonce qu'elle a des problèmes de thyroide, qu'elle aura probablement un cancer etc...je reste calme, je nie l'affaire.

Ce jour-là, dans la voiture, en rentrant au boulot, j'ai pleuré. Pleuré, pour ceux qui sont partis, pour ceux qui partiront bientôt, pour ceux qui restent. J'ai pleuré de peur de laisser Oscar seul, si tôt, si jeune.

Je suis rentrée, j'ai serré OScar dans mes bras (en faisant attention de ne pas le serrer trop fort mais le serrer fort quand même), je me suis blottie dans les bras d'Olivier. Nous avons passé une soirée calme, un peu triste.

Quelques jours plus tard, Olivier a été à l'enterrement de Valérie. Dans quelques semaines, son mari, son frère et ses filles, viendront manger à la maison, histoire de se changer les idées.

Dans quelques jours, la grand-mère de Bee s'en ira et je ferai de mon mieux pour la soutenir, même si on ne peut pas faire grand-chose. Et je veux espérer que dans quelques années, les présentations au boulot, montreront des chiffres différents, des chiffres avec plus d'espoir, de vie.

En attendant, je vis, je ris, je pleure, j'aime et c'est déjà ça.

Partager cet article

Repost 0
Published by sophie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents